Logo Lycée Buffon

  • slide13.jpg
    http://www.lycee-buffon.fr/images/slideshow/slide13.jpg
  • slide17.jpg
    http://www.lycee-buffon.fr/images/slideshow/slide17.jpg
  • slide5.jpg
    http://www.lycee-buffon.fr/images/slideshow/slide5.jpg
  • slide20.jpg
    http://www.lycee-buffon.fr/images/slideshow/slide20.jpg
  • slide8.jpg
    http://www.lycee-buffon.fr/images/slideshow/slide8.jpg
  • slide7.jpg
    http://www.lycee-buffon.fr/images/slideshow/slide7.jpg
  • slide26.jpg
    http://www.lycee-buffon.fr/images/slideshow/slide26.jpg
  • slide1.jpg
    http://www.lycee-buffon.fr/images/slideshow/slide1.jpg
  • slide25.jpg
    http://www.lycee-buffon.fr/images/slideshow/slide25.jpg
  • slide10.jpg
    http://www.lycee-buffon.fr/images/slideshow/slide10.jpg
  • slide3.jpg
    http://www.lycee-buffon.fr/images/slideshow/slide3.jpg
  • slide16.jpg
    http://www.lycee-buffon.fr/images/slideshow/slide16.jpg
  • slide6.jpg
    http://www.lycee-buffon.fr/images/slideshow/slide6.jpg
  • slide4.jpg
    http://www.lycee-buffon.fr/images/slideshow/slide4.jpg
  • slide2.jpg
    http://www.lycee-buffon.fr/images/slideshow/slide2.jpg
  • slide27.jpg
    http://www.lycee-buffon.fr/images/slideshow/slide27.jpg
  • slide15.jpg
    http://www.lycee-buffon.fr/images/slideshow/slide15.jpg
  • slide9.jpg
    http://www.lycee-buffon.fr/images/slideshow/slide9.jpg
  • slide12.jpg
    http://www.lycee-buffon.fr/images/slideshow/slide12.jpg
  • slide11.jpg
    http://www.lycee-buffon.fr/images/slideshow/slide11.jpg
  • slide14.jpg
    http://www.lycee-buffon.fr/images/slideshow/slide14.jpg
  • slide24.jpg
    http://www.lycee-buffon.fr/images/slideshow/slide24.jpg
  • slide23.jpg
    http://www.lycee-buffon.fr/images/slideshow/slide23.jpg
  • slide21.jpg
    http://www.lycee-buffon.fr/images/slideshow/slide21.jpg

Facebook

Comte de BuffonGeorges-Louis LECLERC
Comte de Buffon
(1707-1788)

Essayiste, naturaliste.
 
 
Né à Montbard (Bourgogne), le 7 septembre 1707.
Illustre naturaliste et grand écrivain, il s'occupa de sciences exactes ; ses travaux de physique et de géométrie le firent entrer en 1733 à l'Académie des Sciences, à l'âge de 26 ans. Intendant du Jardin des Plantes, en 1739, il publia, en collaboration avec Daubenton, de 1749 à 1767, les quinze premiers volumes de l'Histoire naturelle ; les vingt et un autres volumes furent publiés plus tard. Il voyagea beaucoup et traduisit Hales et Newton. Une première fois candidat à l'Académie française, il se retira devant Piron, protégé par Mme de Pompadour.
Il fut élu à l'unanimité et sans sollicitations le 23 juin 1753 en remplacement de Languet de Gergy, et reçu par Moncrif le 25 août suivant ; son discours de réception sur le Style est un chef-d'œuvre. Il appartenait au parti philosophique, fréquentait le salon de Mme Necker ; il fit partie des académies de Lyon et de Dijon. Il essaya de réagir, à l'Académie, contre l'omnipotence de Duclos et surtout de d'Alembert, mais il ne réussit pas à y acquérir l'influence qu'il ambitionnait ; il éprouva même, de ce chef, des déceptions qui le déterminèrent à ne plus paraître à l'Académie. Il avait reçu Watelet, La Condamine, Chastellux et le duc de Duras.
Buffon recueillit des témoignages d'admiration, aussi bien des souverains, tels que Louis XV, Catherine de Russie, le prince Henri de Prusse, que des philosophes comme Rousseau, Voltaire, Montesquieu, Helvétius. Il appartenait aux académies de Londres, Édimbourg, Berlin. De son vivant, sa statue fut érigée à l'entrée du Muséum. Lorsqu'il mourut, il eut des funérailles populaires auxquelles toute l'Académie assista.
Son éloge a été écrit par Cuvier, Vicq d'Azyr, Condorcet ; Lacépède a écrit une courte notice sur Buffon ; Flourens a publié Buffon, Histoire de sa vie et de ses ouvrages ; Humbert-Bazile a publié Buffon, sa famille, etc. ; Villemain lui a consacré quelques pages dans le Tableau de la littérature française au XVIIIe siècle.
Mort le 16 avril 1788.

Source : Académie Française
Construit à partir de 1885, le lycée Buffon qu’on appelait alors le lycée de la rive gauche, prit le nom du grand naturaliste à l’occasion du centenaire de sa mort en 1888.
Sa construction sur le territoire de l’ancienne commune de Vaugirard répondait à une demande croissante d’éducation, conséquence de la promulgation des lois de Jules Ferry.

Dessin du lycée Buffon, par NevilL’architecte Emile Vaudremer désigné pour mener à bien la construction de ce nouveau lycée fit le choix d’une disposition géométrique avec de larges galeries ouvertes sur les cours intérieurs, des grandes fenêtres pour laisser le soleil baigner les salles et des hauts murs pour l’isoler des rues avoisinantes
Il réalisa, selon ses confrères de l’époque un modèle du genre et aujourd’hui encore ceux et celles qui fréquentent l’établissement vantent toujours ses qualités architecturales.

Le lycée Buffon a traversé les années en partageant les joies et les chagrins de chaque époque.
Ainsi il se transforma en hôpital militaire lors de la grande guerre de 1914-1918 et de nombreux élèves et professeurs ne revinrent jamais.
Il n’accepta pas la défaite de 1939 et le 11 Novembre 1940 il marqua son entrée en résistance avec la première manifestation publique organisée aux champs Elysées. Le prix à payer fut terrible : cinq lycéens de Buffon fusillés par les nazis en 1943 pour faits de résistance et plusieurs professeurs arrêtés et déportés dont le professeur Burgard décapité en juin 1944.

Dans les années qui suivirent le lycée Buffon s’engagea résolument dans la préparation des hommes et des femmes du 21° siècle, développant des projets scientifiques, culturels, sportifs, favorisant le développement des qualités de chacun de ses élèves et s’assurant qu’aucun ne restait au bord de la route.

1885 : L'architecte Vaudremer conçoit le "lycée de la rive gauche", qui est implanté sur l'emplacement de l'ancien cimetière de Vaugirard.

1888 : L'établissement prend le nom de "lycée Buffon" à l'occasion du centenaire de la mort du grand naturaliste.

1889 : Première rentrée scolaire sous la direction de M. Adam.

1901 : Ouverture de la première classe préparatoire.

Lycée Buffon en 1907

1914-1918 : Le lycée est transformé en hôpital militaire.

1939-1945 : Un lycée de la résistance.

1943 : Cinq lycéens de Buffon sont fusillés par les nazis : Jean Arthus, Jacques Baudry, Pierre Benoît, Pierre Grelot et Lucien Legros.

Juin 1944 : Le professeur Raymond Burgard est exécuté.

1970 : Introduction de la mixité.

1988 : Création des classes sportives.

1995 : Début des travaux de rénovation.

1997 : Ouverture d'un bâtiment neuf pour les enseignements spécialisés.

1998 : Ouverture d'un restaurant scolaire et d'un gymnase.

Pour en savoir plus sur les conférences de l'académie des sciences sur Buffon, ses travaux scientifiques et ses multiples facettes, suivre ce lien très intéressant...
 
"Les multiples facettes de Buffon" est à présent en ligne :

En visitant ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles.